lundi 13 décembre 2010

PARUTIONS: LES LIVRES

"Kruzenshtern. A bord du dernier cap-hornier Russe". Le 4 mâts barque Kruzenshtern, dernier cap-hornier Russe, est le voilier école de la prestigieuse Académie d’Etat de la Baltique. Avec le Sedov, il est le plus grand voilier du monde. Son port d’attache est Kaliningrad. Ma rencontre avec ce majestueux et authentique voilier d’époque, remonte à 2012. La première fois que je l’ai vu, j’avais accompagné les pilotes à 8 milles au large de Sète pour aller le chercher, c’est là que tout a commencé ! Tombée littéralement amoureuse de ce vaisseau, le commandant m’a souvent invitée à son bord, jusqu’à organiser une exposition au port d’attache en Russie, au Museum of the World Ocean. Mon livre s’inscrit dans le sillage de tous mes carnets, il rend hommage aux marins, ici les russes dont le charisme est sans pareil, dont le professionnalisme force le respect, dont l’amour qu’ils ont pour leur bateau rendrait jalouses leurs compagnes ! J’ai eu à cœur, au fil des embarquements, et à travers les dessins, les textes, les photos, de sensibiliser les gens à ce que l’homme peut faire de plus beau en terme d’ouvrage, face au progrès croissant de la construction navale. Faire naviguer un voilier qui ne comptabilise pas moins de 3400 m² de voilure est un défi, un beau travail d’équipage ! Le cap-hornier âgé de 90 ans,  navigue et forme les jeunes depuis 70 ans sous pavillon russe, nous fêtons cette année son anniversaire. La moisson de travail à bord fut telle (dessins, écrits et photos), qu’il m’a été impossible de tout montrer dans le livre. Parution officielle en septembre, mais je présenterai le livre en avant première à Brest Événements Nautiques du 13 au 19 juillet 2016, en expo au village Russe.


Le catalogue de l'exposition à Kaliningrad, le port d'attache du Kruzenshtern. Quelques exemplaires encore disponibles.


 Le catalogue de l'exposition photos dédiée au Kruzenshtern, quelques exemplaires encore disponibles.



"Géants des mers" est un carnet de voyage effectué sur les 2 plus grands porte-conteneurs du monde en 2012 et 2013, sous pavillon Français, CMA CGM Marco Polo, et CMA CGM Jules Verne (16000 conteneurs chacun). L’armateur m’avait invitée pour faire mon travail, et avec une expo, boucler Marseille 2013, capitale européenne de la culture. J’ai eu carte blanche à bord et dans mes choix techniques, qui se résument toujours à : photos/peinture/écriture. J’ai donc embarqué sur la mythique  FAL, French Asia Line, route de la soie maritime, et sur la tournée du Nord, relève de l’équipage. Avec Géants des mers, j’ai eu à cœur de montrer que le commerce maritime est le plus économique, le plus  fiable, et surtout le plus écologique qui soit. Ces navires sont des concentrés de technologie. Mené par 22 hommes d’équipage, ces navires sont vos serviteurs et transportent 98% de tout ce que vous possédez. Incorrigible rêveuse, mon livre fait la part belle également à la poésie de la mer, celle que je partage avec les équipages à qui je rends hommage perpétuellement. Quelques parenthèses atelier sur mon travail, permettent d’effleurer les contraintes multiples que je rencontre, carnet en main, dans la houle, à la machine, ou sans mon outil préféré…Géants des mers est un beau livre dans lequel on apprend beaucoup de choses.



"A bord du Biladi. Sète-Tanger, marins du Maroc" est un carnet de voyage dédié aux marins marocains en général, à l'équipage du car ferry Biladi en particulier. Pendant plus deux ans, j'ai traversé de Sète à Tanger, tissé des liens avec cet équipage discret et fiable, attachant. Le livre décrit une route maritime stratégique, une porte entre Atlantique et Méditerranée, la route vers Suez avec un passage obligé: le tumultueux et très fréquenté détroit de Gibraltar, Je me suis également perdue dans Tanger la blanche, la perle du détroit, dans ses ruelles sombres, pour au final tomber amoureuse de cette ville cosmopolite qui a du caractère. Préfacé par le talentueux et ami indéfectible, le commandant Jean-Robert Varaillon Laborie,  A bord du Biladi n'est plus édité, il reste cependant quelques  rares exemplaires chez certains libraires, Dialogues à Brest, ou Les Cinq Continents à Montpellier. J'en possède également un petit stock.




Le carnet de voyages "A bord de la Jeanne d'Arc. Voyage initatique."  n'est plus édité, introuvable. Il est préfacé  par le commandant Bléjean, pacha de la Jeanne. Il ne sera plus édité. Imprimé sur un papier 200gr aquarelle, le livre est très proche de l'original. Comme tous mes carnets, il rend hommage à l'équipage sous forme de portraits, il raconte la mer, la vie du bord, les escales.




"Bâbord à quai" est mon premier livre, préfacé magnifiquement par le contre-amiral Loïc Finaz,  Ecrivain de Marine. Ami discret, Loïc Finaz soutient mon travail. Dans le livre, qui n'est plus édité et introuvable, les binômes portuaires photo/peinture se succèdent, se font écho. Des textes décrivent ces moments passés dans les ports. Vous pouvez voir quelques pages sur mon site internet: http://www.vivi-navarro.com/. Le site est très vieux, il n'est pas actualisé, et je n'ai plus la possibilité de le mettre à jour. Bâbord à quai  n'est plus édité.